Conjonctivite chez les chats

001-010-ctConjonctivite et autres maladies oculaires des chats

Les animaux domestiques, chats, chiens, peuvent être victimes de différentes pathologies oculaires d’origines diverses, certaines bénignes, d’autres plus dangereuses, jusqu’à la perte de la vision. Toutes demandent des soins rapides, allant de la simple pommade et collyre aux interventions chirurgicales d’urgence. La plus commune d’entres elles, est la conjonctivite qui, bien que facile à traiter, pourrait dégénérer si ignorée. Les chats ont naturellement de magnifiques yeux clairs et brillants et la région autour du globe oculaire d’un beau blanc. Il peut cependant arriver que le blanc vire au rose ou même au rouge. Yeux ternes, inflammés, larmoiement clair ou épais de couleur verdâtre ou jaunâtre, paupières collées, troisième paupière visible, œdème, regard brouillé, tous des signes distinctifs du développement d’une maladie oculaire, la conjonctivite chez le chat. Cette infection de la conjonctive peut être d’origine infectieuse, bactérienne, fongique, virale, allergique ou traumatique, toucher un oeil ou les deux. Il faut demeurer vigilants et attentifs aux symptômes car elle peut être contagieuse entre chats d’un même environnement ou d’un chat à l’autre lors de leurs escapades à l’extérieur. Le système immunitaire des chatons, des chats âgés, ou des immunodéprimés étant plus fragile et moins performant et ils peuvent donc développer cette maladie plus facilement que les chats adultes en bonne santé.

Causes des conjonctivites chez les chats

Bien que la conjonctivite soit une maladie assez commune et facile à traiter lors de l’apparition des symptômes, il ne faut pas négliger les causes sous-jacentes à son développement. D’origine infectieuse, le traitement devra nécessairement prendre en considération l’élimination des virus, bactéries, parasites s’attaquant à la conjonctive, causes des symptômes de la réaction inflammatoire résultante, d’abord dans un seul oeil puis dans les deux. D’origine allergique, l’irritation produite par de petites particules dans l’air telles pollen, graminées, poussières, peut provoquer une conjonctivite suite à l’inflammation produite et dans ce cas, la conjonctivite est présente dans les deux yeux simultanément, les écoulements sont alors clairs ou aqueux. L’introduction d’une brindille ou d’un autre corps étranger dans un oeil induira tant qu’à elle une conjonctivite par traumatisme. Les chats vivant en communauté peuvent s’infliger des griffures dans l’oeil, causes d’irritation et donc d’inflammation de la conjonctive. Il est donc clair qu’en cas de doute un vétérinaire pourra déterminer la cause exacte de la conjonctivite en effectuant quelques tests diagnostiques et recommander un traitement approprié.

index

LES DIFFÉRENTS SYMPTÔMES / INFECTIONS BACTÉRIENNES de la conjonctivite chez les félins.

Toutes les conjonctivites n’induisent pas les mêmes symptômes qui varient selon la cause sous-jacente à son développement. Bactérienne ou fongique, l’infection se manifestera par des écoulements épais, jaunâtre ou verdâtre, des croûtes aux coins des yeux, une paupière collée par du pus. La conjonctive devient rouge foncé, le chat cligne des yeux, des spasmes de la paupière sont visibles. La bactérie chlamydophila felis la plus souvent responsable de cette infection entre chats porteurs ou atteints mettra 2 à 7 jours à se déclarer, atteignant un seul oeil puis les deux. Son lien étroit avec le syndrome du coryza demandera beaucoup de vigilance car la conjonctivite pourrait n’être que l’un des symptômes associés à cette maladie.

INFECTIONS VIRALES chez les chats

Le syndrome du coryza, qui est très commun chez les chats (comme notre rhume de cerveau) n’a pas qu’une origine bactérienne mais également une association de trois virus, le Herpes virus, le Calicivirus et le Réovirus.

Avec le Herpes virus, chez les jeunes chats, on dénotera, en plus de la conjonctivite, toux, éternuements, écoulements des yeux et du nez, faiblesse, tandis que les adultes ne développeront qu’une conjonctivite sérieuse mais également des ulcères de la cornée. Un Calicivirus provoquera également des écoulements des yeux (pouvant être confondus avec un début de conjonctivite) et du nez, fièvre, abattement, ulcères dans la bouche, perte d’appétit. Atteint d’un Réovirus, le chat aura développé une rhinite (inflammation des voies nasales), une stomatite (inflammation de la cavité buccale) et une conjonctivite. Tous trois induisent donc plusieurs symptômes d’importances variables, dont une conjonctivite commune aux trois qui sera plus ou moins sévère selon l’âge et l’état de santé de l’animal atteint. Le Herpès virus est le plus dangereux, mortel pour les sujets les plus faibles non-traités, tandis que le Réovirus est assez bénin. Une conjonctivite peut également être un des symptômes d’une autre maladie très grave, le FIV (virus de l’immunodéficience féline ou SIDA du chat).

ULCÈRE CORNÉEN

En l’absence de traitement adéquat, une conjonctivite pourra dégénérer, atteignant les structures mêmes de l’oeil, puis la vision s’altérer. Dans les cas ou des corps étrangers en seraient la cause, par exemple, (même si invisibles à l’oeil nu), des griffures de chats ou encore provoquée par le virus herpès, une rupture de la surface extérieure de la cornée pourrait apparaître, un ulcère cornéen. Ne contenant aucun vaisseau sanguin et parfaitement transparente, brillante et lisse, la cornée contribue à ce que la lumière transmise au cerveau forme des images claires. Sa couche externe sert de barrière aux bactéries, débris et micro-organismes. Atteinte, cette couche perd de l’épaisseur (lésion en creux), et, même si la plupart

des ulcères cornéens sont superficiels, ceux infligés par des coups de griffes risquent une surinfection bactérienne, s’approfondir et risquer une perforation du globe oculaire. Cette affection est très douloureuse pour le chat, on observera par exemple un reflet bleuté et opaque sur la cornée, un larmoiement excessif, oedème des paupières, de la conjonctive, de la cornée, rougeur, spasme et intensification de la douleur en pleine lumière.

CONJONCTIVITE SÈCHE (Kératoconjonctivite sèche) maladie des yeux des félins

Cette affection, plus rare chez les félins, est causée par un manque de production de larmes. L’oeil mal lubrifié est mal protégé des microbes, conduisant à une conjonctivite infectieuse, une infection des paupières (kératite), un ulcère de la cornée. D’origines diverses, notons plus particulièrement un herpesvirus félin, une conjonctivite chronique (chez le chat). Des tests spécifiques établiront le diagnostic et les traitements viseront en premier lieu la stimulation de la production de larmes, mais aussi l’inflammation, les infections bactériennes, et les ulcérations cornéennes secondaires.

Il vous est possible de consulter les produits et articles proposés pour la conjonctivite des chats dans notre boutique.

Share
Posted in Articles chats & chiens, Divers Chiens et chats, Santé des animaux, Soins sans médicaments pour animaux and tagged , , by
animauxenligne