Le chat ragdoll, une race facile a vivre

Issue du croisement d’une chatte type Persan Angora et d’un Sacré de Birmanie, la race de chat ragdoll est originaire de la Californie et fut introduite en France en 1986.

Caractéristiques physiques du chat ragdoll

Ce qui frappe à première vue chez le Ragdoll, c’est sa taille. Il a une carrure imposante et son poids peut atteindre les 9 kilos. Même si certains sont bicolores, le chat ragdoll est généralement de couleur unie dans les tons blanc et crème avec les extrémités de couleur plus foncée. Sa face porte parfois un dessin ressemblant à un masque. Son poil est abondant, mi-long ou long et très soyeux. Sa queue est longue et portée en panache. Ses pattes sont d’une longueur moyenne et il a des grands pieds avec des bouts ronds. Les yeux de la race de chat ragdoll sont d’un beau bleu profond. Il a une large face avec de petites oreilles triangulaires et un nez avec une courbe dite en pente de ski.

Le caractère du ragdoll

Très sociable, ce chat s’entend très bien avec les enfants et n’est pas jaloux pour un sou si il doit cohabiter avec d’autres chats ou même des chiens. Le chat ragdoll est très affectueux et casanier mais supporte mal la solitude. Facile à vivre et très paisible, il se laisse aller totalement et mollement quand on le prend dans les bras. D’où son nom qui signifie  » poupée de chiffon « . La race Ragdoll ferait un chat d’intérieur idéal pour ceux qui apprécient la tranquillité.

Comment prendre soin du ragdoll

La fourrure du chat Ragdoll nécessite un brossage régulier pour qu’elle conserve son soyeux et sa brillance. Pour prévenir la gingivite, il faut lui brosser les dents une fois par semaine.
Le Ragdoll est sujet à l’embonpoint, il est donc nécessaire de faire attention à son alimentation tout en veillant à couvrir ses besoins nutritionnels. Il vaut mieux acheter ses croquettes dans une animalerie ou sur les sites spécialisés. La race ragdoll n’a pas besoin de soins compliqués mais il est préférable lors de son acquisition de demander les conseils du vétérinaire.

Afin d’éviter les troubles comportementaux dus à l’absence d’une mère, il est déconseillé d’adopter un chaton avant ses 12 semaines.

Share
Posted in Éducation sur les animaux by
animauxenligne