Les vêtements pour le toilettage d’animaux

Le toiletteur s’occupe toute la journée d’animaux, brosser, rincer, sécher, couper, tailler… Rien de tout cela n’a de secret pour lui. La propreté de son travail passe tout d’abord par la propreté de ses outils et de ses vêtements. Deux raisons essentielles : qu’il ne transmette pas virus ou microbes et que l’inverse de se produise pas non plus. On retrouve différents types de vêtements, aux utilités bien différentes.

Le sarrau, définit comme une simple blouse de travail est de préférence ample et courte pour favoriser les mouvements. On la porte la plupart du temps au-dessus des autres vêtements. Le sarrau doit soit être totalement imperméable, soit en nylon. Le nylon possède un fort pouvoir absorbant donnant au sarrau une excellente capacité d’absorption. Son effet est donc double, empêcher le toiletteur d’être mouillé et naturellement, repousser les poils d’animaux. Autre avantage du sarrau en nylon, un simple lavage suivi d’un séchage rapide lui rendra son aspect neuf, et nul besoin d’un repassage ! Chacun est libre de préférer le sarrau à manches plus longues, empêchant les poils d’approcher même les avant-bras.

Du côté des tabliers, le rôle est sensiblement le même que pour le sarrau. Terminé les poils collés sur les vêtements, la protection est élargit en se prolongeant sur vos jambes. La plupart de ces tabliers sont eux « glacés », c’est-à-dire enduit de PVC. L’imperméabilité est donc totale. L’eau glisse sur le tablier. Ni les poils, ni le shampooing, ni les éclaboussures n’atteignent les vêtements. La poche bien souvent présente sur le ventre est un véritable « plus » pour le toiletteur, lui permettant de ranger ses outils et de les ressortir très facilement.

 

Le masque

Autre élément essentiel du professionnel : le masque. Les affections respiratoires représentent « près de 20% des maladies professionnelles ». Les métiers d’éleveur, de vétérinaire ou de toiletteur sont particulièrement exposés de par le contact constant avec les poils d’animaux. Ces poils peuvent être porteurs de germes infectieux, d’antigènes ou autres microbes. Le port d’un masque, à tort trop souvent oublié, élimine pratiquement complètement ces risques. L’avantage second, plus pratique, est le filtrage de l’air et donc des mauvaises odeurs de certains produits nettoyants.

Des gants existent aussi pour nettoyer le chien ou le chat. Les gants en microfibre absorbent encore plus la poussière et toutes les saletés comparées à un gant traditionnel. Ces gants ont pour but une fois de plus d’éviter votre peau d’être en contact avec les poils de l’animal. Mais leur utilité première réside surtout dans le fait que le gant constitue une barrière entre la peau des mains et les différents produits utilisés. Produits adaptés aux peaux des animaux mais qui peuvent s’avérer dangereux pour les mains du toiletteur, surtout quand leur utilisation est quotidienne.

Sarrau, tablier, masque de protection et gants sont les vêtements principalement utilisés par le toiletteur. Leurs motifs sont quasi-systématiquement dédiés à l’amusement de l’animal et veillent à ne pas l’effrayer. L’important est d’obtenir la confiance de l’animal pour un lavage plus tranquille et donc un résultat optimal.

 

Share
Posted in Divers Chiens et chats and tagged by
animauxenligne